Islande : la cascade Hengifoss

Avec ses 118 mètres de haut, Hengisfoss est la deuxième plus haute d'Islande. Néanmoins, même si on peut l'apercevoir depuis la route, il faut quand même monter près de 390m de dénivelés et 2,5km de marche pour s'en rapprocher.

Il est 20h45 mais peu importe, le soleil se couche tard de toute façon et il nous apporte une magnifique lumière rasante.

Hengifoss est localisée sur le bord du lac Lagarfljót. Celui-ci est très froid étant donné qu'il trouve origine dans le glacier du Vatnajökull avant de se jeter dans l'océan Arctique. L'accès est facile, et le parking est au raz de la route.

Une série de 2 ou 3 portails évitent que le cheptel ne descende sur la route. Il faut bien penser à les refermer derrière soi.

La monté n'est pas simple. À cette heure je suis encore un peu surpris de voir des touristes. Il n'y en a pas trop, tant mieux pour les photos. D'autres arriveront lors de notre départ, à 22h passé.

Un peu plus haut nous arrivons à la cascade de Litlanesfoss. Elle est encadrée par des orgues basaltiques.

Pour rappel, lorsque de la lave à base de roche de basalte refroidit, elle forme des colonnes perpendiculaires à la surface de la lave. Les colonnes verticales indiquent donc une surface plane, tandis que des colonnes obliques indiquent une coulée en pente.

La lumière est magnifique. D'autres photographes sont aussi à l'oeuvre.

Par la suite nous allons pouvoir côtoyer le torrent de plus près.

Nous passons à côté de plusieurs autres cascades. Ici une vue de haut.

Le froid laisse encore des marques. Ici et là encore des glaçons.

 

Hengifoss est en vue.

Je suis passionné par ces cours d'eau.

Ca y est, j'ai rejoins Anne-Laure qui me salue en me revoyant.

Ci-dessous: la suite sera plus délicate. Un peu plus en amont, une autre cascade s'écoule (tout à gauche sur la photo). Or pour continuer il faut franchir son cours d'eau. Il va donc falloir jouer à saute mouton sur les rochers, tout en évitant de poser les pieds dans l'eau gelée.

Nous prenons notre temps, et nous finissons par arriver sur l'autre rive. Hengifoss à maintenant à portée de main !

Un petit "behind de scene". ;)

Se rapprocher de très près devient difficile, car la base de la cascade est un énorme morceau de glace. La cascade s'engouffre derrière et ressort par dessous le névé. La cascade en elle-même n'est pas des plus magnifiques, mais la randonnée pour l'atteindre valait vraiment le coup.

Il est grand temps de redescendre. J'en profite pour prendre quelques photos afin de compléter le reportage.

Un petit panorama. N'oubliez pas de cliquer sur les photos si vous voulez les voir en plus grand.

Nous sommes quasiment en bas. Nous profitons de la présence d'un banc pour faire une petite pause, avant de reprendre la route.

Il est 22h15, nous fonçons ensuite à Egilsstaðir à 30km pour trouver de quoi manger. A cette heure plus le choix, ce sera un subway, puis retour au camping au bord du lac. Une fin de journée parfaite.

Partager ce bel article

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot ajsq ? :