Du Conquet à Plougonvelin, dans le Finistère

  • /
  • Bretagne
  • /
  • 2 commentaires

Troisième jour du périple. Le ciel est maussade et même pluvieux. Le vente souffle un peu, la température a aussi chuté. Nous connaîtrons donc aussi la Bretagne pluvieuse ! Le climat modifie un peu nos plans de randonnée et nous roulons directement à la prochaine étape : la commune du Conquet.

La route a été un peu longue et voir Anne-Laure en train de dormir à côté de moi pendant le trajet me donne aussi envie de piquer un roupillon une fois arrivés sur la presqu'île. Comme toujours le froid revient vite lorsqu'on coupe le contact d'un véhicule, si bien que nous commençons à nous mettre en marche au bout d'une quinzaine de minutes.

Le Kermorvan


Afficher une carte plus grande

A l'origine j'étais venu pour photographier le phare du Kermorvan. Mais il s'avère que celui-ci est placé en zone interdite au publique. Mais qu'importe car la vue est déjà imprenable d'ici.

Conquet - vue sur l'océan

Des agent (municipaux?) arrivent un peu plus tard et se rendent au phare. J'ai sans doute bien fait de ne pas franchir la barrière, la rencontre n'aurait sans doute pas été agréable.

Avec Anne-Laure nous décidons ensuite de nous promener sur la presqu'île. Nous arrivons rapidement sur une retenue d'eau. J'ignore à quoi elle sert. A côté un petit hôtel et une statue d'un personnage religieux. Protection des marins ou des promeneurs sans doute ?

Kermorvan - au bord du réservoir

Visiblement l'île appartient aux fougères et aux quelques fleurs.

Sentier de randonnée du Kermorvant

Par ici les petites fleurs

Pendant une pause méritée j'en profite pour tirer un portrait de ma belle. Elle n'a pas l'air mécontente de sa promenade.

Anne-Laure et son joli petit minois

Les pointes sont rocheuses. Ici et là nous trouvons aussi des ruines de bunkers. Des passages sont creusés un peu partout, l'île doit être un vrai gruyère par endroit.

Attention aux rochers

Nous poursuivons le sentier pour reboucler avec le parking du départ. Au passage nous avons une vue plus dégagée sur les récifs.

Le Fort de Bertheaume


Afficher une carte plus grande

Pour la fin de journée nous avons prévu de nous rendre à la pointe de Saint-Mathieu pour l'heure bleue. Mais entre-temps c'est quartier libre. Du coup nous décidons d'aller planter notre tente du côté de Plougonvelin. Le camping se situe en hauteur non loin d'une baie calme à l'abri du vent. Il est installé dans une ancienne école maternelle.

Il flotte encore une atmosphère juvénile dans le bâtiment : ici des empreintes de petites mains laissées au mur et là des portes manteaux accrochés à hauteur d'humains miniatures. Ces bacs qui servent de lavabo me ramènent à cette petite époque où je lavais mes pinceaux sous le robinet, vêtu d'une petite blouse toute encore tachée de peinture. Anne-Laure a les mêmes pensées que moi et nous ne pouvons pas nous empêcher de sourire.

La tente bien en place, nous sortons du camping pour aller voir la plage à proximité. Afin d'avoir une vue plus dégagée, nous grimpons sur les falaises qui enclavent le bord de la plage. Quelle surprise avons-nous en découvrant un îlot transformé en fort !

Fort de Bertheaume

C'est Vauban qui le transforme au 17eme siècle afin de constituer une série de places fortes qui serviront à protéger la rade de Brest. Je fais donc un aller-retour à la voiture pour récupérer le trépied et faire une photo en pause lente.

Sur le chemin je croise un couple de bretons qui savourent eux aussi cette vue. Nous discuterons quelques minutes au cours desquelles ils me conseillent sur des endroits à aller visiter. Merci tout plein !

La pointe de Saint-Mathieu

On discute, on prend des photos, mais en attendant le temps défile ! Dès que je reviens à la voiture nous filons tout droit vers l'abbaye de Saint-Mathieu.


Afficher une carte plus grande

Si le plus ancien écrit faisant référence à l'abbaye remonte à 555, les vestiges que l'on peut y observer sont plus récents, mi-XIIeme siècle. Sa destruction remonte quant à elle à la fin du XIIIeme lors de la nationalisation de certains biens religieux après la révolution française.

Abbaye Saint-Mathieu de Fine-Terre

Toujours pendant le XIIeme siècle, le trafic marin s'est fortement intensifié si bien que les moines proposent d'utiliser le clocher afin d'entretenir un feu. Des améliorations successives renforcent la pérènité et le champ d'action de la lumière, jusqu'à ce qu'on construise le phare de Saint-Mathieu dans le XIVeme siècle. Celui-ci est aujourd'hui classé monument national.

Phare de Saint-Mathieu

Derrière l'ancienne abbaye nous trouvons aussi un sémaphore. c'est une poste d'observation qui a pour but de vérifier / réguler le trafic naval, mais aussi de déclencher des interventions de secours en cas de nécessité.

Comme les sémaphores appartiennent à la marine nationale, leur périmètre est placée sur la juridiction de l'armée: pas question de s'en approcher trop près.

Sémaphore de Saint-Mathieu

A proximité de la pointe, un cénotaphe représentant une femme de marin fait face à la mer. Il s'agit d'un mémorial dédié à tous les marins disparus ou morts (pêcheurs, armée, commerce, etc).

La fin de la journée je peux enfin me poser sur le point de vue que j'avais repéré un peu plus tôt. Un autre photographe a lui aussi installé ses marques. Je me place hors de son cadre et prépare moi aussi mon appareil. Nous échangerons des conseils ainsi que des lieux intéressants à visiter.  

A son coucher, le soleil sera caché par un rideau de nuages et le ciel ne s'embrasera pas ce soir. Je n'ai pas prévu de revenir ici le lendemain donc tant pis pour cette fois-ci.

Pointe de Saint-Mathieu

Voilà, c'est la fin de cet article. Cette journée qui avait pourtant commencé avec un temps incertain se fini donc plutôt bien.

Plein d'images sont déjà inscrites dans nos têtes et demain nous allons nous concentrer sur les côtes en nous rendant sur la Presqu'île de Crozon.

Partager ce bel article

2 commentaires

plandois
23/01/2018 • 14:51

bonjour
excusez moi de vous déranger.
tout d'abord, vous avez un très joli blog!
Notre club organise une épreuve sportive en juin prochain et nous aimerions nous inspirer de votre photo (phare de ST Mathieu et son coucher de soleil) pour notre affiche évènementielle.
Cela ne vous dérange t'il pas?
dans l'attente de votre réponse
crdt

Répondre
24/01/2018 • 10:53

Bonjour Plandois,

Merci pour votre commentaire. Je vais vous recontacter en privé pour discuter de votre demande.

Cordialement,
Maoli

Répondre

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot vjqsaz ? :