Dans les marais de Mornac-sur-Seudre

Changement de contexte avec un petit retour en Charente Maritime, où j'ai découvert les marais de la Seudre au début de l'été. Plus précisément je me suis rendu à Mornac-sur-Seudre, pour son attrait touristique et parce qu’il s'agit d'une porte directe sur la zone marécageuse.

Mornac-sur-Seudre est une petite commune portuaire vraisemblablement issue du Moyen-Âge. Tout comme Brouage en son temps, la ville a fondé son succès sur la production de sel. Prospère, la ville était entourée d'un rempart de 650 mètres dont il ne reste plus rien aujourd'hui.


Agrandir la carte

Fort d'un passé riche, la ville est membre de l'association des Plus beaux villages de France, qui pour moi est un gage d'intérêt touristique.

Rue du port à Mornac-sur-Seudre

Pour rejoindre le port on peut longer la rue du port, qui passe devant l'église Saint-Pierre, bâtie au XIIe siècle. Très empruntée, elle est partiellement constituée d'échoppes, de galeries et de points de restauration.

Rue du port à Mornac-sur-Seudre

Le port n'est pas très grand et abrite surtout des petits bateaux et voiliers plaisanciers. En outre, on y trouve une étrange structure sur 3 pieds à l'entrée du port (à gauche de l'image). Il s'agit d'une reconstitution d'un phare médiéval "Porte-feu", que l'on abaissait pour renouveler le feu à sa lanterne.

Port de Mornac-sur-Seudre

Port de Mornac-sur-Seudre

Aux abords du port il est difficile de manquer l'ancien moulin à marée. Relativement rares, leur fonctionnement repose sur les marées. A marée montante, l'eau alimente un bassin de retenue. A marée basse on ouvre les vannes du bassin. Le flux d'eau entraîne le mécanisme du moulin. Leur fonctionnement était donc intermittent.

De nos jour ce moulin est devenu une crêperie conviviale.

Moulin de Sophie à Mornac-sur-Seudre

L'autre des richesses de Mornac-sur-Seudre ce sont ses ruelles. Elles sont fleuries et bordées de maisons blanches aux volets colorés.

Rue du Four à Mornac-sur-Seudre

Ruelles de Mornac-sur-Seudre

Ces venelles forment un maillage aux courbes hétérogènes. Le bourg n'est pas bien grand mais on y perd facilement ses repères ! Mais cela ne doit pas vous dissuader d'aller y faire une tour.

Venelle à Mornac-sur-Seudre

Ruelles de Mornac-sur-Seudre

Rue des Ballets Mornac-sur-Seudre

Les marais de Mornac se situent dans l'estuaire de la Seudre. Il s'étendent sur une surface de 12 000 hectares pour une longueur approximative de 20 kilomètres.

Si au Moyen-Age ces marais étaient réputés pour son sel, l'élevage des huîtres a progressivement supplanté toutes les autres activités au XIXe siècle. Et de nos jours, la première activité de Mornac est le tourisme.

Cabanes de pêcheurs à Mornac-sur-Seudre

Une route partant du port relie Mornac à la Seudre. Elle longe le chenal de Mornac et est jalonnée par de nombreuses cabanes et exploitations ostréicoles.

Cabanes de Mornac-sur-Seudre

Cabanes de Mornac-sur-Seudre

Cabanes de Mornac-sur-Seudre

De nombreux sentiers permettent de s'approcher des vasières. Mais là à marée basse elles sont un peu moins intéressantes à observer.

Marais à Mornac-sur-Seudre

En longeant l'une de ces vasières je suis arrivé sur ce cours d'eau que j'ai alors pris pour la Seudre. Mais en réalité il s'agit du chenal de Plordonnier, une autre ramification du fleuve.

La Seudre traversant Mornac-sur-Seudre

Si vous venez un jour à Mornac, je vous recommande de rejoindre la Seudre par cette fameuse route du port. Il faut compter environs 20 minutes de marche au milieu des marais avant de tomber sur le large fleuve.

Mon seul regret aura été le fait de m'être approché du cours d'eau sans savoir qu'il était si proche. Autrement la ville et les marais valent largement le déplacement.

Les sources de cet article :

Partager ce bel article

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot gmgqax ? :