Errance à la Réunion

En décembre 2013 s'est déroulé l'heureux mariage d'un couple d'amis. Ils nous ont proposés de prendre part aux célébrations qui se dérouleraient sur l'île de la Réunion. Or justement, plusieurs raisons nous avaient poussés Anne-Laure et moi à vouloir célébrer noël et le nouvel an dans un endroit chaud cette anné. Nous nous sommes donc envolés vers ce qui allait être l'un de nos plus beaux voyage.

La Réunion est un département français d'outre-mer, au large de l'Afrique. L'île est donc assujettie à un climat tropical.

On y trouve plusieurs caldeiras. Une caldeira un cratère de volcan effondré. Au fond d'une caldeira on trouve une vallée entourée de montagnes (appelées des pitons). Plusieurs d'entre elles sont très très anciennes, si bien que les forets y ont poussées, et l'homme y est bien installé. A la Réunion on trouve 4 caldeiras : 

  • le cirque de Mafate (centre de l'île, contre le piton des Neiges)
  • le cirque de Salazie (centre de l'île, contre le piton des Neiges)
  • le cisque de Cilaos (centre de l'île, contre le piton des Neiges)
  • l'enclos Fouqué (à l'est, autour du piton de la Fournaise)

L'image suivante a été prise au Maïdo, un piton bordant le cirque de Mafate. Ce point de vue est le plus haut que vous pouvez atteindre en voiture (2200m).

La journée était pluvieuse, et nous n'avions pas vraiment plus d'espoir en montant sur la montagne. Mais heureusement, nous sommes arrivés au dessus des nuages. Nous avons donc pu profiter du soleil couchant.

Ce qui surprend en montagne, ce sont ces masses nuageuse s'écrasant le long des murailles. 20 minutes plus tôt, un autre nuage me frolait comme ça, au bord de la falaise. On a l'impression de côtoyer une créature immense et fragile.

Toujours au Maïdo, mais côté océan. Les nuages recouvraient tous les abords de l'île. C'est une chose curieuse de les voir en dessus du niveau de ses pieds !

Être à hauteur de nuages, ça vous change votre point de vue pour sûr ! :)

Les champs de canne a sucre. Je n'en n'avais jamais vu pour de vrai (le mec qui débarque ^^). J'aurais aimé trouver une maison en tôle ou une grange pour ajouter une trace humaine dans ce paysage, mais je n'en n'ai pas trouvé dans le coin. Je me suis donc concentré sur l'immensité de la verdure. Les nuages étaient très menaçant, ce qui a pu apporter cet aspect dramatique.

Par contre, pas facile de trouver un point de vue où l'on est au dessus des champs. Les cannes sont très grandes.


Une petite séance au bord de mer. Je n'avais jamais pratiqué ce genre de photo, je manque donc d'expérience dans le domaine. Rien à voir avec les photos de mes amis.

En tout cas c'est assez intéressant mais relativement bref. Il vaut mieux savoir où se placer longtemps à l'avance !


Le Piton de la Fournaise. Nous nous sommes levés à 4h du matin pour rejoindre les amis photographes, et plus d'une heure de grimpette dans la petite automobile de location. :fou:

Nous sommes arrivés de bon matin avait pour but de saisir l'heure bleue. Nous avons juste eu le temps de sauter des voitures et de monter les trepieds. :)

Pour cette photo, la simplicité sied.


Moins de 30 minutes plus tard, l'heure dorée. Le bon moment pour improviser un angle de vue original.

L'envers du décors, couché à 1m du vide :)


Une petite vue sur le rebord de la caldera : le volcan s'est affaissé il y a fort fort longtemps, laissant ce paysage de falaises normandes. 

 


Voici une façon de tirer usage du décors environnant (merci à mon assitante qui est partie me ramener mon matos plus loin :) )


Après quelques heures de mitraillage et d'attendre, il est aussi agréable de s'arrêter quelques minutes juste pour contempler..

Sur cette photo : 1. LR photographies - 2. une amie - 3. Sina Djor - 4. ma copine - 5. moi.

 

Le mot de la fin

J'ai vraiment apprécié le séjour, qui a dépassé mes attentes. A cause de l'altitude des montagnes, chaque caldeira a un climent qui lui est propre, en fonction de si les nuages sont bloqués ou pas:

  • Salazie est la plus humide. La flore est tropicale. Si vous êtes forcés à dormir dehors, faites bien attention aux chutes de température la nuit !
  • Cilaos est plus sec. On a plus l'impression d'être dans les Alpes.
  • L'enclos Fouqué est en haute altitude, si bien que la végétation y est rare. Cela ressemble à la lune.

J'ai n'ai pas pu visiter Mafate par manque de temps.

Mais en dehors des cirques, l'île n'est pas en reste. Vous pouvez visiter d'innombrables forêts tropicales, des plages, des paysages volcaniques, des cascades, pratiquer des sports extremes, faire des tours en hélicoptères, etc.

C'est une très bonne destination tropicales : l'avion est plus abordable par rapport aux îles du Pacifique, le transport plus court, et il y a de quoi faire. Si vous en avez les moyens, essayez d'y aller au moins une fois.

Partager ce bel article

2 commentaires

LR Photographies
27/04/2014 • 20:27

Superbe Le blog et les photos !!! Vivement la suite des aventures en récit et en images !!!!

Répondre
27/04/2014 • 22:58

Merci Ludo ! Les plus belles images restent dans la tête. :)

Répondre

Écrire un commentaire

Quelle est la cinquième lettre du mot ymjwkb ? :