La Campagne à Paris

J'ai pu profiter d'une brève éclaircie matinale pour arpenter les rues de la Campagne à Paris. Sous ce nom rural se cache un petit îlot en surplomb de Porte de Bagnolet. Constitué d'une centaine de maisons, ce quartier tient pourtant plus de la ville que de la campagne.

Cette zone pavillonnaire était destinée aux familles à revenus modestes, comme souvent au début du XXe siècle. Aujourd'hui la situation s'est totalement inversée, plus d'un siècle après sa construction.


Agrandir la carte

Campagne à Paris

On se heurte à un rempart mi-pierreux / mi-végétal dès la sortie du métro. En fait la butte est en partie issue des déblais des rues Gambetta et République, lorsqu'elles ont été érigées.

Ainsi les maisons dominent une partie du boulevard Mortier.

Campagne à Paris

Le long du boulevard Mortier.

Campagne à Paris

Lorsqu'on arrive sur la butte tout semble figé. Pavés, briques, jardins, lierre :  tout évoque la belle époque du passé.

Campagne à Paris

Campagne à Paris

Il faut trouver le bon timing pour visiter le quartier. Le charme passe beaucoup par la végétation. Quelques semaines plus tôt je n'aurais trouvé que branchages et filaments de lierre.

Campagne à Paris

Campagne à Paris

Les rues sont frappées d'une interdiction de stationner, nous ne croiserons que très peu de voitures.

Campagne à Paris

Cette maison fait l'angle des rues Jules Siegfried et Irénée Blanc. Elle est un petit peu comme le symbole de la Campagne à Paris.

Campagne à Pairs

Beaucoup de briques, je trouve que ce matériau a énormément de charme.

Campagne à Paris

La pierre meulière n'est pas en reste, alors que pourtant je l'aime beaucoup moins.

Campagne à Paris

Un dernier cliché vu depuis porte de Bagnolet avant que le soleil ne se retrouve de nouveau voilé pour le reste de la journée ! Comme quoi il faut profiter de tous les rayons que l'astre blanc dissémine de-ci de-là .

Partager ce bel article

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot nhsqr ? :