Le dôme des Invalides

  • /
  • Paris

Prise de conscience

Il y a quelques temps je regardais le portfolio d'un photographe que j'apprécie, notamment Rome et Paris que je connais. Et puis j'ai réalisé qu'il ne prenait quasiment que des photos de lieux connus : des ponts, des monuments ou des bâtiments vus des centaines de fois.

C'est là que j'ai eu cette prise de conscience : il ne faut pas délaisser des prises de vues classiques sous prétexte qu'ils ont déjà été utilisées encore et encore. Après tout, on prend des photos d'abord pour soit. Chacun peut retranscrire sa vision du lieu, en fonction de la lumière et de la composition.

Moi qui cherchais avant tout à rechercher des points de vus originaux, cela modifiera un peu ma démarche. Après tout si un jour je quitte Paris, je regretterais de ne pas l'avoir fait.

Le dôme des Invalides à Paris

Ce week-end je me suis levé vers 6h pour le prendre en photo. Je suis resté 1h20, afin de jouer entre l'heure bleue, les lampadaires, et le lever du soleil.

Problème : à la fin de la session, j'avais perdu de capuchon d'objectif ! Je l'ai cherché dans les poches de mon manteau, dans le sac photo, et rien. C'est dans des cas comme ça qu'on fini par fouiller dans les endroits les plus improbables: tout au fond du sac à dos, dans la doublure du manteau, on tate les bas du pantalon, etc ... xD

Finalement il est était planqué dans le coin d'une poche, celle de la ceinture ventrale du sac à dos. Et pendant 5 minutes j'avais tout retourné. :)

dôme des Invalides, Paris France

Partager ce bel article

Écrire un commentaire

Quelle est la cinquième lettre du mot tdwkhu ? :