Les châteaux de Puymartin et des Milandes

Notre visite du Périgord aurait été incomplète sans avoir visité ses châteaux. Pourtant, ce ne sont pas les plus gros que j'ai trouvé les plus intéressants, mais ceux de taille plus modeste. Leur différence ? Il ont un semblant de vie à l'intérieur.

Le château de Puymartin

Nous sommes en plein mois de juin et la saison touristique n'a pas encore décollée. Nous nous rendons au château de Puymartin en compagnie de rares autres visiteurs. Il fait partie de ces châteaux dont on ne saurait dire si ils ont été superbement conservés ou bien rénovés. Quoiqu'il en soit, on pourrait aisément s'y projeter quelques siècles en arrière, à une époque médiévale.

Château de Puymartin

La fondation de la bâtisse remonte au 13e siècle. Alors situé en frontière des territoires français et anglais, le château se fait prendre et devient le repère d'un groupe de mercenaires anglais qui sévit dans la région.

Château de Puymartin

Afin de stopper leurs agissements, les représentants de Sarlat négocient leur départ contre une rançon substantielle. Afin d'écarter la menace latente que représente cette place forte inoccupée, on dépouille Puymartin de ses fortifications et de ses toits. C'est à l'état de ruine qu'il traversera passivement la Guerre de Cent Ans. Puis au 15e siècle il est rétabli par Radulphe de Saint-Clar. Le château passera au travers de la révolution française sans tomber entre les mains de l'état.

Salle basse du Château de Puymartin

Nous franchissons la petite cours qui nous permet d'accéder directement dans la Salle Basse. Tableaux, tapisseries, coffres, nous avons dans cette pièce un échantillon varié de l'héritage de la famille Saint-Clar et de ses descendants. Dans un soin de reconstitution, la table est dressée comme pour manger.

chambre d'honneur du Château de Puymartin

Le premier étage dénote l'opulence du château. Ainsi nous y trouvons la Chambre d'Honneur, richement décorée, qui accueillait les invités du château. Elle est équipée d'un lit à colonnes ainsi que d'une salle de bain privée. Vous remarquerez sans doute la petitesse du lit. En effet au Moyen-Age la position allongée évoquait la mort, ainsi il valait mieux dormir les jambes repliées ou bien adossé contre des coussins !

Grande salle du Château de Puymartin

A côté, la Grande Salle qui est un salon à l'atmosphère chaleureuse. Les tapisseries y jouent pour beaucoup. Je m'y serais bien projeté à y passer l'après-midi entre amis au coin du feu. Au delà de cette pièce se trouvent d'autres salons, dont l'un pour le clavecin et l'autre pour accueillir encore plus de convives.

Château de Puymartin

Le château de Puymartin vu depuis les jardins en terrasses

Les étages supérieurs donnent accès à la salle des gardes ainsi qu'aux combles, d'où nous pouvons observer la structure d'un toit en pierre de près. En revanche nous n'aurons pas accès au sommet des tours ou bien sur la muraille.


Afficher une carte plus grande

Le château des Milandes

La château de Milandes a quant à lui été bâti au 15e siècle en tant que demeure de plaisance pour la famille Caumont, une grande famille aristocrate. Mais contrairement à Puymartin, le passage de la Révolution française sonne le glas de la demeure jusqu'en 1900, où il est racheté et transformé en cette forme que nous visitons aujourd'hui.

Château des Milandes

Aujourd'hui musée, le château consacre son espace à l'histoire de l'une de ses occupantes de prestige : Joséphine Baker. Car en effet, c'est en 1937 qu'elle prend possession des lieux. Meneuse de revue d'origine américaine, Joséphine Baker a le cœur sur la main et a de grands projets pour le Château des Milandes et son village.

Elle y fait amener l'électricité, l'eau courante, met en place un ramassage scolaire, elle prend en charge une partie des rénovations des maisons du village et aménage même un genre un centre de vacances avec salle de spectacle en contrebas du domaine.

Château des Milandes

Au cours de la visite, nous y découvrons une Joséphine Baker patriote et résistante. En effet, sa notoriété lui a ouvert beaucoup de portes pendant l'occupation. Elle fut invitée à se produire en de nombreux endroits sans que ses hôtes ne suspectent son rôle d'agent de renseignements.

Incapable d'enfanter, elle adoptera jusqu'à 12 enfants de diverses origines. Elle les élève au château avec son mari Jo Bouillon, un chef d'orchestre. Malheureusement Joséphine est une piètre gestionnaire et sa générosité attire les profiteurs et arnaqueurs qui la mettront en faillite. Elle sera délogée en 1969 du Château des Milandes. Ruinée, elle relance alors sa carrière, mais l'épuisement aura raison de sa vie en 1975.

Hiboux du Château des Milandes

Les photos étaient interdites dans le château. Mais je me suis rabattu sur une animation surprenante : un spectacle de rapaces donné à l'arrière du château. Faucons, aigles, hiboux, chouettes, ce ne sont pas moins de 70 individus qui vivent dans les volières du château.

Le show était animé par deux dresseurs qui ont enchaîné des présentations sur leur mode de vie, le partenariat humain/oiseau, entrecoupés de phases de vol et d’impressionnantes démonstrations de chasses.

Rapaces du Château des Milandes

Bien qu'élevés en captivité, les oiseaux sont régulièrement lâchés pour voler dans le secteur du château. Si le conditionnement contribue à ce qu'ils reviennent, c'est surtout le fait qu'on les nourrisse qui les rend aussi collaboratifs. Au cours des démonstrations j'ai été étonné de découvrir que chaque envol d'un rapace occasionnait une petite récompense par les fauconniers.

Rapaces du Château des Milandes

Ludique et éducatif, ce programme nous a permis de nous faire approcher de près par ces superbes oiseaux et d'en apprendre plus sur eux (savez-vous ce qui différencie physiquement les chouettes des hiboux ?).

Au final oui, les châteaux tels que Castlenaud ou Biron sont d’impressionnantes bâtisses, mais bien vides aussi. Sans hésiter je peux dire que j'ai préféré visiter des petits châteaux comme Milandes ou Puymartin car ils ont su reconstituer une ambiance passée (qu'elle soit médiévale ou années 50). Donc si vous venez dans le Périgord Noir, ne dédaignez pas ce genre de petits châteaux qui peut receler d'inestimables trésors.


Afficher une carte plus grande

Sources de cet article :

Partager ce bel article

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot mpxr ? :