Les visites Japon Safari

Ils s'appellent Angelo, Yann et Geoffrey. Leur point commun ? Avoir fait le pari de s'expatrier au Japon et de faire découvrir aux voyageurs les richesses cachées de leurs villes respectives. Nous nous doutions que ces visites seraient des temps forts de notre voyage, mais nous étions en deçà de la réalité.

Les trois compères appartiennent tous au collectif "Japon Safaris", fondé en 2009 par David Michaud à Tokyo. Le concept est d'offrir une expérience de visite par immersion dans un Japon authentique, généralement hors circuits et loin des touristes.

Pagode Hiroshima

Il faudra suivre Yann pour trouver cette pagode dans les environs d'Hiroshima

Ce modèle a trouvé son public puis s'est étendu à Hiroshima (avec Yann), Osaka (avec Angelo), Kyoto (avec Geoffrey) et poursuit son expansion du côté de Taiwan (récemment ouvert !).

Quartier kyotoïte

Un super secteur kyotoïte peu fréquenté

Par défaut une journée peut être partagé avec quelques voyageurs. Cela dépend de l'affluence de la période. Mais il est aussi possible de s'assurer de la privatisation de la session, moyennant un petit extra.

Byôdô-in, Kyoto

Le Byôdô-in, un temple très prisé proche de Kyoto

Sans recourir à l'option, nous avons été 3 à chaque fois : le guide, ma compagne et moi-même. Cela nous a permis de briser la glace rapidement et d'entretenir des conversations plus libérées avec nos accompagnateurs.

Japon moderne et traditionnel

A l'image de cette bâtisse, certains vestiges du passé sont menacés par la modernité

Chaque guide vit depuis plusieurs années au Japon. Ils connaissent donc leur ville comme leur poche. En fonction de vos centres d'intérêts et de ce que vous avez déjà vu au Japon, il s'adaptent de sorte à vous faire découvrir des lieux inconnus, voir dépaysants.

Idem pour l'alimentation : si vous avez des envies ils sauront où vous emmener le midi pour vous ravir le palais. Autrement ils sauront vous suggérer les nouveautés.

Entrepôt en bois brulé au Japon

Dans ce quartier nous trouvons plusieurs entrepôts en bois brulé

Outre les lieux improbables et les succulents restaurants, les visites sont aussi une bonne opportunité de connaître la vie d'un expatrié au Japon. Ils sont aussi une source intarissable sur la culture japonaise, il ne faut pas hésiter à leur soumettre toutes vos questions, c'est le bon moment !

Cimetière Japon

A Osaka on retrouve la verticalité aussi bien chez les vivants (immeubles) que chez les morts (stèles)

Outre la passion de leur pays d'accueil, nos guides ont un autre point commun : il entretiennent une pratique avancée de la photographie. C'est aussi ce qui m'a intéressé dans ces safaris : ils savent ce qui peut intéresser un photographe, ils connaissent de bons points de vue, et ils ont beaucoup de patience. ^^

Statue japonaise

Un Jizo des forêts

Les amateurs photographes ne sont pas laissés en reste. Ma compagne a pu profiter de l'expérience de chacun afin de prendre en main son appareil et réussir à en tirer le meilleur parti. Et comme dit Yann, pour le coût d'un safari on a safari ET stage photo : c'est double enjeux pour le client. :)

Complexe bouddhique au Japon

École bouddhique non loin de Kyoto

Pour conclure, je dirai que suivre un guide n'est ici pas une contrainte mais au contraire une richesse dans son voyage. Ils nous ont fait prendre conscience de la diversité de leurs villes (ce qui n'est pas toujours gagné avec les guides papier), au point de nous donner envie d'y retourner.

Un école à Osaka

Cette école d'Osaka est emprunte des codes bouddhiques

Ensuite grâce à eux nous avons pu démystifier et mieux comprendre la culture japonaise, ce que nous aurions été en peine de faire aussi efficacement par nous mêmes.

Enfin ces moments passés avec nos guides nous ont marqués, un peu comme si nous revoyions de vieux amis après de longue années (évidemment l'expérience varie selon le caractère de chacun). Je pense que dans la plupart des cas vous seriez satisfaits de ces prestations.

Quelques liens utiles

Partager ce bel article

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot dtlu ? :